Mon Algerie (www.monalgerie.tk)
Merci de votre visite n'oubliez pas de revenir souvent et surtout de poster. Ecrivez ! Ecrivez !


Le Kremlin serait en train de préparer une petite mauvaise s

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Kremlin serait en train de préparer une petite mauvaise s

Message par moja le Ven 2 Avr - 10:26

Le Kremlin serait en train de préparer une petite mauvaise surprise à Google : un moteur de recherche national. Selon certains médias russes, le gouvernement de Moscou est en train de travailler sur un projet pour la toile russe visant à «faciliter l'accès aux informations correctes» et à «filtrer les sites Web au contenu interdit ».

Le RBK Daily parle d'un investissement d'environ 100 millions de dollars, impliquant ROSTELECOM (opérateur russe de télécommunication) ABBYY (Editeur de logiciels de gestion des documents et de traduction) et Ashmanov and Partners (Boite de consulting en NTIC et un pionnier du Web russe).

L'idée de « nationaliser la recherche en ligne» a été lancée par Vladislav Sourkov, chef de l'administration présidentielle et le chef du projet de la ‘Silicon Valley’ russe. Bien que le marché local soit dominé par Yandex avec 62,8% des parts de marché et que Google n’en détient que 21,9%, il préoccupe énormément les instances russes. De ce fait, tout le monde s’attend à ce que l’ancien Etat soviétique prenne le même chemin que la Chine qui a vu le géant du web mettre un terme à ses activités à l’intérieur de ses frontières.

Igor Ashmanov, l'un des consultants du projet, a récemment confirmé l'existence du projet et à implicitement suggéré les vraies motivations qui se cachent derrière. En fait, comme ce qui s’était passé à Pékin, à son avis, « Google est devenu un outil dans les mains du gouvernement américain ».

« Selon l'Etat, si Google s’impose en Russie, cela ne sera pas une bonne chose, et peu importe si quelqu’un puisse penser que la Russie n'est pas une démocratie. Même l'Europe démocratique n'aime pas la domination de Google ...» a déclaré Ashmanov.

Outre les conséquences de la censure du contenu sur l’internaute russe, Ashmanov a également insinué que les recherches sur internet représentent une source d’information très critique et qu’il serait inapproprié de les laisser dans les mains d’autres institutions malintentionnées qui pourraient en faire des usages illicites. «Personne ne le veut parce que, premièrement, un moteur de recherche est un moyen d'influencer l'opinion publique, et deuxièmement, c’est une source d'informations détaillées sur ce que les gens pensent et sur le genre de choses qu'ils aiment ».

Alter Info l'Information Alternative

moja
Admin

Nombre de messages : 224
Date d'inscription : 22/11/2007

http://algerie.fororama.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum