Mon Algerie (www.monalgerie.tk)
Merci de votre visite n'oubliez pas de revenir souvent et surtout de poster. Ecrivez ! Ecrivez !


Un projet de société.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

03042008

Message 

Un projet de société.




Si nous voulons que l'Algérie sorte de son sommeil, nous devons penser à un projet. En priorité à un projet social dans lequel toute la société Algérienne se sente impliquée, partie prenante et acteur de sa destinée.

Il y a une population musulmane certes en Algérie, mais qui pratique un islam non pas tel qu'il était de temps du prophète mais tel qu'elle le conçoit. Au lieu de brusquer cette majorité par un discours religieux intolérant, rigide et qui peut être compris comme rétrograde, il faut accepter de faire des concessions conjoncturelles et parfaire la connaissance par un militantisme actif qui procède de la nature sereine de l'islam à faire son prosylétisme non pas par la force mais par la persuasion. Le temps ou on pouvait convertir par la force est révolu et d'ailleurs même en ce temps, les gens du livre étaient exclus de l'usage de la force et on peut considérer les musulmans actuels comme les gens du livre sans erreur majeure car l'islam des musulmans actuels est entaché de dérives dans la compréhension des textes sacrés dûes notamment à la régression de la compréhension de la langue arabe originelle.

La période de tueries qu'a connu l'Algérie ne peut laisser indifférent.

De même qu'il y a une population amazighe en Algérie, mais qui ne parle pas dans sa majorité la langue amazighe originelle, si jamais il y eut une seule langue amazighe, mais qui dans certaines poches parle un langage propre à la région concernée qui se rapproche parfois du parler des autres régions mais qui diffère et qui même, s'il s'apparente à tamazight n'est pas tamazight, celle ci restant une langue à créer ou à restaurer, puisqu'elle n'est pour l'instant pas portée par le peuple Algérien qui parle dans sa quasi totalité l'arabe dialectal.

La aussi la brusquerie et les pratiques tendancieuses de quelque côté qu'elle viennent ne peuvent qu'engender des réactions qui risquent de porter atteinte à la cohésion nationale et là aussi il faut expliquer le message et le faire admettre comme valable pour sortir des clivages et des scissions.

Paradoxalement ce sont les fondements de l'identité nationale qui sont propulsés au coeur même du problème par des gens sans scrupules. L'islam, l'arabité, l'amazighité. Le message des pouvoirs publics ne passe pas car d'autres considérations liées à la politique l'obscurcissent ou le rendent flou. Mais il n'en demeure pas moins que la majorité des Algériens se ressent comme arabe, y compris la majorité des Kabyles qu'une frange minoritaire qui ne compte pas vraiment veut instrumentaliser, la majorité du peuple Algérien se ressent aussi comme amazighe, jusque et y compris les familles maraboutiques de Kabylie dont l'origine supposée est purement arabe . La majorité des Algériens se ressent comme musulmane et ne tolérerait pas la transgression manifeste des règles de cette religion ou son rejet.

Mais ces problèmes pourraient disparaitre aisément si les véritables problèmes disparaissaient et qui sont:

*- L'ouverture démocratique, l'acceptation de la critique à tous les niveaux de la société, la liberté d'expression et la liberté tout court, sans pression ni de l'état ni du terrorisme et là il incombe a un pouvoir réellement élu de veiller à ces aspects ou de dire son incapacité et de provoquer ou de permettre les éléctions approppriées, assemblée constituante, nouvelle constitution etc...

*- La délivrance de l'économique d'une administration bureaucratique et de pratiques lourdes de conséquences.

*- L'égalité entre Algériens en droits et devoirs et sa mise en pratique réelle et véritable sans démagogie et avec justice et équité.

*-Le partage équitable des ressources et opportunités .

*- La restauration de la fibre patriotique par des comportements sains des dirigeants qui devront donner l'exemple en l'absence de toute démagogie.

*- Un combat non improvisé et non ponctuel contre toutes les dérives qui devra être intégré dans le projet social et en faire partie.

*- Accès égal entre citoyens aux fonctions publiques de l'état et de l'administration sans aucune exclusion ni fondement régional ou clanique.

*- La restauration des valeurs de savoir, de compétence et de l'autorité que confère seul le savoir.


Dernière édition par jnsplu le Sam 3 Mai - 13:42, édité 6 fois

jnsplu
participant assidu
participant assidu

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Un projet de société. :: Commentaires

Message le Dim 6 Avr - 17:42 par Salah-Eddine

Entièrement d'accord avec votre analyse sur les fondements de l'identité nationale et qui constituent ce que j'appelle avec fierté notre ALGERIANITE. Je crois à mon humble avis et après l'amère et dramatique expérience que nous avons vécu, que la majorité a pris conscience des véritables enjeux de la Nation. Il est vrai cependant qu'il persiste encore (et c'est naturel) quelques poches extrémistes qui utilisent ces fondements comme fonds de commerce. Comme vous le dites si bien, ces problèmes disparaîtront lorsque les causes réelles de la crise nationale seront traitées avec sagesse, courage et lucidité.
Là où nous divergeons, mon cher jnsplu, c'est quand vous dites que le "pouvoir en place" doit prendre en considération ces problèmes et les résoudre. Je ne pense pas que ceux qui ont détruit le pays soient aptes à le reconstruire.
Seul un changement radical et pacifique de système mené par une véritable élite politique accompagnée de son peuple pourra nous faire entrevoir le bout du tunnel.
Donc , je crois qu'il ne faudrait pas trop nous attarder sur les fondements de notre identité qui ont été forgés par l'Histoire et oublier l'essentiel. Le peuple Algérien est arabo-berbère et musulman dans son écrasante majorité. Personne ne remettra en cause cette Algerianité. Mais ce peuple est-il libre? Profite-t-il des richesses de son pays? Non. Et c'est là le véritable problème qui se pose au pays et qu'il faudra résoudre. Pas de diversions. Pas de divisions. Et ne nous trompons pas de cible.
Avec tous mes voeux de réussite à notre frère jnsplu dans ses efforts pour éclairer l'opinion sur les problèmes réels qui se posent à la Nation.
Fraternelles salutations à toutes et à tous.
Salah-Eddine

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum